loader image

Nous l’avions presque oubliée… La gastro-entérite fait son grand retour dans la région Paca. 

Le taux d’incidence pour les cas de diarrhée aigüe menant à une consultation chez un médecin généraliste est estimé à 225 cas pour 100.000 habitants pour la semaine du 27 septembre au 3 octobre, contre 103 à l’échelle nationale. 

Au niveau départemental, le territoire le plus touché est celui des Alpes-Maritimes, avec 300 cas pour 100.000 habitants, selon Sentinelles, réseau de recherche et de veille en soins de premier recours en France métropolitaine.

Une seule autre région est concernée par cette épidémie, la Nouvelle-Aquitaine, avec une zone à 300 cas pour 100.000 habitants entre les départements de la Haute-Vienne, de la Creuse et de la Corrèze. 

Outre ces territoires, l’activité est “faible à modérée” en France, la semaine dernière, toujours d’après les données du réseau Sentinelles. 

La Covid recule, la gastro avance

La gastro-entérite, caractérisée par des selles plus abondantes, crampes abdominales, nausées et vomissements, revient à chaque période automnale et hivernale en France… sauf l’année dernière. 

Depuis l’émergence de la Covid-19 en 2020, Santé publique France avait observé une “baisse historique” de l’épidémie de gastro-entérite “jamais observée sur les dix dernières années”. 

Un net recul qui s’expliquait principalement par la pratique quotidienne des gestes barrière, dont le renforcement de l’hygiène des mains et le port du masque. 

Avec l’amélioration de la situation sur le front de la Covid-19, les gestes barrière ont tendance à être oubliés, ce qui favorise la propagation de la gastro-entérite, très contagieuse. 

Pour s’en protéger, le plus efficace reste de se laver les mains régulièrement.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account