La maison espagnole et le groupe de musique s’allient le temps d’une capsule.

Luxe et métal allemand.

T-Shirt, hoodie, casquette, sac à dos, imperméable… Balenciaga dévoile ces jours-ci une mini-collection composée de neuf pièces mettant à l’honneur le groupe de métal industriel berlinois, connu pour ses performances scéniques.

Dans une série de portraits réalisés par Gottfried Helnwein, les fans du groupe emmené par le chanteur Till Lindemann posent dans leur chambre, vêtus de ces créations mêlant co-logotage en noir et blanc et impression portait.

Trop normcore pour être luxe ? Sur les réseaux sociaux, les internautes débattent du « manque d’originalité » de ces pièces – commercialisées à partir de 350 euros – alors que Demna Gvasalia, directeur artistique de la griffe espagnole, s’applique à brouiller les codes du genre depuis son arrivée à la tête des collections en 2015.

Dans le cadre du lancement de cette collaboration, la maison a dévoilé une « Rammstein’s Playlist » de 30 titres sur Apple Music. Cette dernière fait partie d’un projet musical visant à proposer à « des personnalités influentes, dont le travail inspire Demna Gvasalia au quotidien, à dévoiler leur univers musical ».

Le créateur lui-même s’était ainsi prêté à l’exercice il y a quelques mois en partageant sa propre sélection de titres, accompagnée d’un merchandising inédit.

Journal du luxe

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account