loader image

Alors que la maison de joaillerie inaugure ces jours-ci son installation immersive Serpenti Metamorphosis sur la Piazza Duomo de Milan, elle dévoilera prochainement un NFT inspiré de ce projet.

De l’oeuvre itinérante à la propriété numérique.

Présentée à Milan jusqu’au 31 octobre, Serpenti Metamorphosis prend les traits d’une fresque dynamique en trois dimensions conçue par l’artiste numérique Refik Anadol.

Pour mener à bien cette création, ce dernier a entrainé des algorithmes sur plus de 200 millions d’images de nature ; grâce au machine learning, l’intelligence artificielle a intégré les principales caractéristiques de ces visuels pour faire naître d’autres images absolument inédites. En référence à l’animal totem de la collection Serpenti de Bulgari, Refik Anadol a également entraîné un algorithme sur 120.000 images de serpents.

Complétée par une expérience olfactive signée par la nez Sophie Labbé et par le concepteur de parfums Firmenich, cette installation sera ensuite partagée dans plusieurs grandes villes à travers le monde… avant d’être convertie sous la forme d’une oeuvre d’art unique en NFT. 

Ce projet est l’exemple parfait de la façon dont Bulgari est capable d’opérer une métamorphose de l’expérience que l’on peut faire du luxe, en la rendant plus émotionnellement immersive que jamais grâce à l’utilisation des nouvelles technologies” analyse Jean-Christophe Babin, CEO de la maison italienne, tout en soulignant la capacité des Non Fungible Token à instiller la notion de propriété numérique grâce à son rattachement à la blockchain.

L’intégralité des fonds récoltés via la vente aux enchères de ce NFT sera reversée à des causes solidaires. Les modalités de cette vente n’ont, pour l’heure, pas été dévoilées.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account