Mis à jour le 13/04/2021 à 22:20

Publié le 13/04/2021 à 22:07

“Je serai intraitable devant les incivilités, les dégradations et la délinquance”, a martelé Anthony Borré, président du bailleur social.
(Photos Eric Ottino)

Cadre de vie, tranquillité… qui sont les nouveaux agents qui rejoignent Côte d’Azur Habitat ?


Anthony Borre poursuit sa lancée axée sur la sécurité. Côte d’Azur Habitat, le bailleur social le plus important des Alpes-Maritimes, va recruter dix agents, aux missions précises. Explications.

“Je serai intraitable devant les incivilités, les dégradations et la délinquance”, appuie Anthony Borre, président de Côte d’Azur Habitat. Pour tenir cette promesse, il a lancé le recrutement de dix personnes: cinq référents tranquillité et cinq référents cadre de vie. Un binôme sera attribué à chaque agence niçoise du bailleur social.

Une décision qui s’ajoute à la convention de partenariat signée entre le préfet des Alpes-Maritimes, le procureur de la République de Nice et le bailleur social.

Son but: fluidifier les échanges entre les administrations et mobiliser davantage de moyens pour résilier un bail.

Quelles missions?

Pour l’instant, six agents ont été recrutés et sont prêts à intégrer leurs agences respectives. Le référent cadre de vie est là pour répondre aux attentes des locataires, en termes de propreté et de respect de l’environnement, notamment. Il peut également contrôler la qualité des prestations proposées par les partenaires de Côte d’Azur Habitat.

Le référent tranquillité, lui, veille au respect du règlement intérieur et surveille le terrain. Il s’occupera aussi de gérer les nuisances sonores, les phénomènes de squat, les problèmes entre locataires et les situations de détresse.

Quels profils?

Ces six personnes, et les quatre qui les rejoindront bientôt, sont passées deux fois devant un jury. Les référents cadre de vie ont un profil de manager, alors que les agents chargés de la tranquillité viennent plutôt du domaine de la médiation ou de la sécurité.

Certains ont d’ailleurs profité d’une promotion interne au sein de l’office HLM.

Sihem et Hervé endosseront respectivement les fonctions de référent cadre de vie et référent tranquillité, à l’agence de Saint-Augustin. Photo Eric Ottino

Habilités à quoi?

Ces agents seront présents sur le terrain, de 8 heures à 16 heures. À terme, Anthony Borre veut les faire assermenter, pour qu’ils puissent dresser des procès-verbaux à l’encontre des locataires qui commettraient des infractions, des personnes qui dégraderaient les parties communes ou déposeraient des ordures à un endroit inapproprié.

Le premier adjoint de la Ville s’est également engagé à faire un bilan de ce programme dans trois mois. Et d’achever: “s’il faut créer des postes supplémentaires sur le sujet de la proximité, j’y serai attentif”.

Nouveau directeur général

Depuis le 1er avril, c’est Jérôme Taconnet qui est devenu le directeur général de Côte d’Azur Habitat. Il succède à Cathy Herbert, aux manettes du bailleur social azuréen depuis 12 ans. Savoyard d’origine, il a commencé sa carrière dans la préservation du patrimoine.

Direction, ensuite, Saint-Pierre-et-Miquelon puis la Nouvelle-Calédonie, où il a travaillé pour les Sociétés d’économie mixte (SEM). Après, il a piloté des projets de rénovation urbaine à Dieppe, avant de partir dans l’Eure, où il a pris la tête de Senova, un regroupement d’entreprises publiques locales qui accompagnent les communes dans leurs projets d’aménagement du territoire.

À la tête de Côte d’Azur Habitat, Jérôme Taconnet poursuivra “la mise en place de la politique de renforcement de la sécurité et de la tranquillité dans nos résidences, initiée il y a quelques mois, et, plus généralement, le développement d’une démarche de qualité de service au bénéfice de nos locataires”, précise Anthony Borre.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account