Eric Briones, Directeur de publication du Journal du Luxe, revient sur la nouvelle campagne signée par la maison Valentino.

D’art d’art, la maison Valentino est particulièrement inspirée dans ses communications en 2021. Après avoir exploré le monde de la littérature, avec sa campagne d’affichage dans les libraires indépendantes américaines « Collezione Milano campaign: The Narratives », aujourd’hui elle ose tout… en transformant ses sacs à main et sneakers en véritables peintures !

Pour cela, elle convoque cinq peintres, amis de son esthète maison Pierpaolo Piccioli : Louise Giovanelli, Alexis Ralaivao, Zhang Zihao, Nahum Kim, et Iori Nagashima.

Une danse en trois temps se met en place :

Temps 1 : Le peintre choisit un détail produit Valentino

Temps 2 : Le peintre transfigure le détail en oeuvre d’art

Temps 3 : L’artiste pose devant l’œuvre, habillé en Valentino

valentino
valentino art

Parfaitement verrouillée stratégiquement, cette danse donne le vertige et piédestalise l’objet Valentino en œuvre d’art. Minutie du détail, chacune des oeuvres porte un nom – La Clé, Dominion, Roman Stud Space… -distillant de fait une analyse subtile du lien que nous apportons à ces accessoires, qui sont tout sauf accessoires !

Alors, chef d’œuvre publicitaire ou copie opportuniste ?

Crédits visuels : ©Valentino.

Journal du luxe

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account