Une montée des marches relativement magique. Ce samedi 10 juillet, Cannes a vécu l’un de ses moments les plus attendus: le retour dans la lumière de Catherine Deneuve, dix-huit mois après un accident vasculaire et cinquante-sept ans après son baptême cannois pour “Les Parapluies de Cherbourg” de Jacques Demy, Palme d’or.

“Je suis contente que Cannes et le cinéma aient pu reprendre comme avant. C’est émouvant pour moi…”, a confié l’actrice visiblement émue, rayonnante dans une longue robe de velours noir. Le grand auditorium Lumière lui a réservé une longue ovation debout. Dans “De son vivant” d’Emmanuelle Bercot, l’actrice de 77 ans incarne la mère d’un trentenaire (Benoit Magimel) condamné par un cancer.

Ensuite, il y a eu la montée des marches du film “Bigger than Us” où nous avons pu (re) Marion Cotillard. Et enfin, nous avons assisté à la montée des marches de “Cette musique ne joue pour personne”, de Samuel Benchetrit entouré de Vanessa Paradis, Ramzy Bedia, Joey Starr ou encore Valeria Bruni-Tedeschi. 

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account