La marque de la division Moët Hennessy s’implante en Europe avec une nouvelle création : le Garden Spritz.

Chandon concurrence le Prosecco.

Moët Hennessy compte bien se faire une place sur le marché des vins pétillants. Dominé par le célèbre Prosecco italien, le segment était alors intimement lié à un cocktail adulé des européens lors de l’apéro estival : le Spritz. Composée de vin blanc pétillant, de liqueur d’orange – comme l’Apérol ou le Campari – et d’un trait d’eau gazeuse, la boisson aux couleurs solaires se voit ici réinterprétée par Chandon à l’occasion de son implantation en Europe du Nord. Une première pour la marque, habituellement distribuée dans les pays où se trouvent ses vignobles, tels que l’Argentine, les États-Unis, le Brésil, l’Australie, la Chine et l’Inde.

Si Chandon souhaite s’étendre son pétillant à l’international, la maison n’entend cependant pas concurrencer le marché du champagne et, outre la composition sous forme de cocktail, présente un packaging incluant une étiquette verticale distinctive.

spritz chandon
©Chandon

Réalisé à partir de vin mousseux brut argentin à base de Chardonnay, Pinot Noir et Sémillon, l’alcool est ensuite assemblé à un macérât d’extraits naturels d’écorces d’oranges, relevé par un mélange secret d’herbes et d’épices. 64 essais et quatre ans de travail auront été nécessaires à la vigneronne Ana Paula Bartolucci pour développer ce produit.

Crédits visuels : ©Chandon

Journal du luxe

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account