Celui qui fut aux commandes de La Table du marché à Saint-Tropez et des Moulins de Ramatuelle, mais aussi organisateur des Soirées blanches a, lors d’une interview accordée ce lundi à Nice-Matin/Var-matin, mis les points sur les “i”. 

Ce fils d’agriculteur issue d’une fratrie de cinq enfants a su cultiver au fil de 43 ans de métier un réseau et peut compter sur un carnet d’adresse important, allant d’Ivana, l’ex-femme de Donald Trump, le réalisateur Claude Lelouch, Sylvie Vartan, des journalistes, des chefs d’entreprise….

Il confie apprécier recevoir “des personnalités, ceux qui écrivent, qui chantent. Côtoyer Charles Aznavour ou Johnny a été passionnant, comme les leaders d’opinion, des artistes…. Je me suis aussi enrichi intellectuellement auprès d’eux”. 

Confidentialité professionnelle

Si l’identité de ses visiteurs a d’ailleurs alimenté la polémique la semaine dernière et notamment en ce qui concerne la présence supposée de ministres à sa table en pleine période de confinement et de fermeture des restaurants, Christophe Leroy insiste. “Je le redis: je n’ai reçu aucun membre du gouvernement”.  

Soumis au respect de la confidentialité professionnelle, Christophe Leroy admet toutefois que des hommes/femmes politiques – “hors majorité actuelle “- ont été accueillis et servis dans son club privé.

L’ancien ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux a ainsi confirmé avoir déjeuné avec l’éditorialiste de BFM Alain Duhamel “pensant que c’était légal“. 

Dépassé par la “violence inouïe” de cette affaire, le chef varois reste confiant.

Vous savez, en cuisine, il faut savoir réussir l’entrée et la sortie !“, termine-t-il.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account