Tout est parti d’un renseignement en septembre 2018 au sujet d’un ressortissant kosovar, domicilié rue Theuriet, soupçonné de vendre la drogue dans le quartier Libération.

Les policiers de la brigade des stups de la Sûreté départementale décident de le surveiller de près. Ils ont raison. Faton Gashi, un mécanicien de 40 ans, est en contact avec Ise Kaciu, 49 ans déjà connu des enquêteurs niçois pour trafic de stupéfiants.

Au fil des surveillances, la police comprend que Faton Gashi a développé un réseau de clients sur la ville et dispose d’appartements et de box “nourrice” avenue de la Corniche Fleurie et avenue des Orangers où il stocke sa drogue.

D’après les écoutes téléphoniques, Faton Gashi travaille avec Remzy Zemlaku, 40 ans, qui lui aussi est très actif pour écouler la cocaïne achetée en Belgique et destinée, entre autres, au milieu des prostituées et des travestis de Nice.

Les limiers des stups patientent et décident, le 26 mars 2019, d’interpeller Faton Gashi de retour du Benelux. Il découvre alors dans des box qu’il loue rue Louis-de-Copet (Magnan) et rue André-Theuriet (Libération) plus de 2kg de cocaïne, du produit de coupe, 1kg de résine de cannabis, une balance de précision, des téléphones, une dizaine de passeports et de nombreuses armes…

Le lendemain, la police mène une autre opération dans un appartement avenue des Orangers. Remzy Zemlaku saute du 2e étage mais est finalement appréhendé alors qu’il tente de se cacher derrière une voiture. Dans son logement, la police saisit 24.000 euros, 242g de cocaïne, tout le nécessaire au conditionnement de bonbonnes et une balance de précision. Chez un certain Erlind Zeoiraj, Albanais domicilié boulevard Carlone, plus de 9.000 euros sont saisis.

Le tribunal correctionnel de Nice, présidé par Marion Menot, à l’issue de deux jours de procès, a condamné ce dernier à un an de prison ferme, peine qu’il a déjà effectuée en détention provisoire pendant l’enquête. Zemlaku et Gashi, tous deux récidivistes, ont été condamnés à six ans de prison assortis d’un mandat de dépôt, peines conformes aux réquisitions du procureur Ludovic Manteufel. En revanche, les interdictions définitive du territoire contre les deux trafiquants demandés par le magistrat du parquet n’ont pas été prononcées par le tribunal.

Un quatrième prévenu écope d’un an de prison avec sursis. Son 4×4 BMW a été confisqué. David Mendes est condamné à deux ans de prison dont un avec sursis. Un juge d’application décidera des modalités d’exécution de cette peine.

 

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account