Mis à jour le 12/05/2021 à 11:07

Publié le 12/05/2021 à 11:04

Un pot de gel hydroalcoolique.
Photo C.D

Comment la Covid-19 a terrassé la gastro-entérite en France


L’épidémie gastro-entérite, qui nous touche fortement chaque année à l’arrivée du froid, a marqué, depuis à l’émergence de la pandémie de la Covid-19, un net recul en France.

C’est sûrement le seul point positif de l’arrivée de la Covid-19. L’épidémie gastro-entérite, qui nous touche fortement chaque année à l’arrivée du froid, a marqué, depuis à l’émergence de la pandémie, un net recul en France.

Santé publique France constate même une “baisse historique” de la gastro-entérite entre novembre 2019 et avril 2020.

Selon les données publiées par Santé publique France, la gastro commence à reculer juste avant le premier confinement de mars 2020. 

Durant la première vague de la Covid-19, les cas de “gastro” aux urgences hospitalières n’ont pas dépassé les 96.713 sur tout le territoire, soit 1,6% du total des passages, contre plus de 135.000 l’année précédente. Une baisse significative qui s’est maintenue pendant les deuxième et troisième vagues.

Toujours selon Santé publique France, cette baisse s’explique principalement par la pratique quotidienne des gestes barrières, la distanciation physique, le renforcement de l’hygiène des mains avec notamment les gels hydroalcooliques et aussi le port du masque. 

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account