A ce jour, quatre variants du SARS-CoV-v2 sont considérés comme “préoccupants” par l’Organisation mondiale de la Santé: Alpha (ex-“britannique”), Bêta (ex-“sud-africain”), Gamma (ex-“brésilien”) et Delta (ex-“indien”).

La vive propagation de ce dernier, devenu en quelques semaines ultra-majoritaire en Grande-Bretagne et qui représente un cas sur trois dans l’Hexagone, n’a pas empêché Londres d’annoncer la levée des dernières restrictions.

Les autorités sanitaires britanniques alertent même sur deux nouvelles mutations du virus, qui pourraient être plus contagieuses et plus résistantes au vaccin.

A ce jour, “Lambda” et “Epsilon” sont classés par l’OMS dans la catégorie en-dessous, les variants “à suivre”. Voici ce que l’on en sait.

Le variant Lambda, plus contagieux?

Détecté pour la première fois au Pérou fin 2020, le variant Lambda de la Covid-19 circule déjà dans une trentaine de pays dans le monde, dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou l’Allemagne.

D’après une étude menée par l’Université du Chili publiée sur le site Medrxiv.org, il serait plus contagieux que les variants Alpha ou Gamma. Cela, en raison d’un “ensemble de mutations plutôt inhabituel”, selon un expert britannique relayé par Sky News.

Les chercheurs chiliens suggèrent que cette mutation provoquerait également une résistance supérieure au vaccin.

Selon les données du site spécialisé Gisaid, qui recense les variants et leur progression dans le monde, une quinzaine de cas auraient été décelés en France, dont un en région Paca. 

Le variant Epsilon, plus résistant?

Détecté dès mars 2020 en Californie, le variant Epsilon vient de faire l’objet d’une étude à l’Université de Washington (Seattle). Conclusion des chercheurs américains: Epsilon résiste mieux que les autres aux anticorps produits par l’organisme après l’injection d’une double dose de vaccin à ARN messager (Pfizer, Moderna…)

Il n’est donc pas exclu qu’une troisième dose soit nécessaire si ce variant devenait majoritaire (mais on n’en est pas là).

Les résultats de l’étude américaine, parue dans la revue Science, mettent également en évidence une plus forte transmissibilité, mais ne précisent pas en revanche s’il est plus virulent.

D’après les données de Gisaid, une petite dizaine de cas (dont deux en Paca) ont été signalés en France. 

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account