Le variant delta devrait être au cœur des discussions ce mercredi matin à la table du nouveau conseil de défense sanitaire. En l’espace de quelques semaines, le variant dit “indien” a progressé de manière significative en France. Les dernières données de Santé Publique France sont préoccupantes.

Mardi 6 juillet, l’agence nationale de santé publique a enregistré 3.585 nouveaux cas en 24 heures, soit le chiffre le plus élevé depuis le 12 juin. Depuis, le variant delta s’est répandu sur le territoire à une vitesse fulgurante. Il y a un mois, il représentait moins de 5% des cas. En ce début de mois de juillet, il est présent dans près de 40% des tests positifs criblés. Dans les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur, Île-de-France et Nouvelle-Aquitaine, il est même devenu majoritaire.

DE NOUVELLES MESURES ATTENDUES

Face à cette situation peu réjouissante, l’exécutif devrait réfléchir à de nouvelles stratégies pour freiner l’épidémie au cours du conseil de défense sanitaire tenu ce mercredi avant le conseil des ministres.

L’objectif fixé par le ministre de la Santé, Olivier Véran, des 40 millions de Français primo-vaccinés d’ici fin août semble loin d’être atteint.  Selon les derniers chiffres de Santé Publique France, environ 34.709.210 Français ont reçu leur première dose de vaccin. Mais le ralentissement actuel de la vaccination ne laisse pas espérer une franche augmentation pour le moment.

Un reconfinement peu probable

Si un reconfinement paraît peu plausible en cette saison estivale, le gouvernement pourrait imposer de nouvelles mesures afin d’éviter le scénario catastrophe d’une “quatrième vague”. La piste d’un renforcement aux frontières avec les pays les plus touchés par le variant Delta semble privilégiée ainsi que l’obligation vaccinale pour certaines professions.

Les soignants, dont on parle depuis plusieurs semaines, devraient être les premiers concernés. La vaccination obligatoire pour tous les Français n’est pas d’actualité pour le moment. L’idée d’une extension du pass sanitaire pour l’accès à certains commerces, bars ou restaurants fait son chemin dans l’esprit de certains ministres. 

Dans un courrier adressé aux parlementaires, daté du 1er juillet, le Premier ministre, Jean Castex, a indiqué que “dans l’hypothèse où les risques de circulation virale viendraient à augmenter, la question pourrait ainsi être posée d’en étendre le champ d’application”. Pour Olivier Véran, fermer des commerces pour tous les Français aurait “un impact pas différent sur l’épidémie” qu’en proscrire l’accès aux seuls non-vaccinés comme le rapporte l’AFP.

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a indiqué dimanche 4 juillet au micro de Radio J que le président de la République devrait s’adresser aux Français avant le 14 juillet. Il sera question très probablement de mesures sanitaires mais aussi de la relance et de la réforme des retraites avortée en raison de la pandémie de Covid-19.

Rappelons qu’au-delà de nos frontières, certains pays ont déjà pris des mesures face à la flambée de cas due au variant Delta. Le Portugal a rétabli un couvre-feu dans plusieurs communes. Et en Espagne, la Catalogne a pris la décision de fermer les discothèques dès la fin de la semaine.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account