“Je proposerai très prochainement d’interdire l’acquisition et la détention des armes de guerre transformées qui sont aujourd’hui en circulation”, a déclaré le ministre lors d’un discours, transmis à l’AFP, prononcé à la gendarmerie d’Ambert à laquelle étaient rattachés les trois militaires tués le 22 décembre à Saint-Just par Frederik Limol qui était lourdement armé.

Un “décret” sera pris “dans les prochains jours”, a précisé l’entourage du ministre à l’AFP.

Gérald Darmanin a aussi évoqué un article présenté lundi en Conseil des ministres qui vise “à renforcer les interdictions d’armes”.

Le texte doit encore être discuté au Parlement.

Il propose “d’actualiser la liste des infractions” conduisant à l’inscription au fichier FINIADA qui recense les personnes n’ayant pas le droit d’acquérir ou détenir des armes. Il propose ainsi l’inscription de ceux ayant commis des infractions “relatives aux atteintes aux mineurs et à la famille”, a détaillé l’entourage du ministre.

L’article prévoit aussi d’inscrire au FINIADA “l’ensemble des décisions judiciaires: contrôle judiciaire, assignation à résidence avec surveillance électronique ou toute autre décision prononcée par l’autorité judiciaire”, a précisé l’entourage.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account