Benitez (7): sans ses quatre exploits en première période, les Niçois auraient pu prendre la douche à la pause. L’Argentin a écœuré Ben Yedder, Volland et Gelson. Disasi et Diop l’ont battu de près. Il a été sauvé par son poteau sur une frappe de Geubbels (83’).

Bambu (3): déjà peu convaincant à Prague, il a encore été passif dans le domaine aérien sur corner. Moins en panique en deuxième période mais le mal était fait.

Schneiderlin (4): son expérience en défense centrale n’a duré qu’une mi-temps. Il a immédiatement été plus utile au milieu, même s’il a eu du mal à trouver des décalages. Averti pour avoir fait la police après la réduction du score, il sera suspendu à Marseille.

Nsoki (2): sa troisième passe pour un attaquant monégasque a été la “bonne”! De retour dans le onze, il a été catastrophique dans la relance et a offert la balle de 2-0 à Diop. Une prestation déroutante, comme on en voit très peu. Remplacé par Ndoye (84’), qui a provoqué en fin de match.

Boudaoui (4): il a démarré comme piston droit, rôle qu’il a eu du mal à apprivoiser. Sa blessure au genou lors de la préparation l’a coupé dans son élan. Il n’est jamais parvenu à déborder Caio. Remplacé par Claude-Maurice (67’), à l’origine du but de Lees-Melou.

Thuram (3): il a eu beaucoup de mal à se situer et a eu trop de déchet dans son jeu de passes. Dans le dur… Remplacé par Pelmard (46’) (6) qui, comme à Prague, a été le meilleur défenseur niçois. Dommage qu’il n’ait joué qu’une mi-temps.

Lees-Melou (6): il a été l’un des rares au niveau dans l’engagement et eu la force de réduire le score. En première période, il avait été l’auteur d’un retour énorme sur Ben Yedder (38’). Il n’a pas tout bien fait mais a tout donné, contrairement à d’autres.

Lotomba (5): il a débuté à gauche et a fini à droite. L’international suisse a pris moins l’eau que les autres en défense et poussé Mannone à la faute suite à une frappe du gauche.

Reine-Adélaïde (3): de l’allure balle au pied, mais que de mauvais choix. Il n’est pas encore à 100%, ça se voit et l’empêche de s’exprimer de façon libérée sur le terrain. Remplacé par Myziane (67’), qui n’a pas pesé.

Dolberg (4): il a été plus disponible qu’à Prague, ce qui n’était pas bien difficile, mais le Danois n’a pas non plus rayonné. Il a tenté une frappe du gauche, captée tranquillement par Mannone en première période. Il a disparu après la pause. Remplacé par Rony (67’), qui a été effacé.

Gouiri (3): émoussé, il a forcé ses actions et eu beaucoup de mal à perturber la défense monégasque. Il joue tous les trois jours et ça commence à se voir. Mais il ne peut pas faire de miracles à chaque match.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account