Mis à jour le 22/03/2021 à 11:31

Publié le 22/03/2021 à 11:10

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les gendarmes de l’escadron de sécurité routière des Alpes-Maritimes (EDSR) constatent des records d’excès de vitesse. Ce dernier week-end n’a pas dérogé à la règle avec la rétention de 40 permis de conduire dont vingt-deux pour le délit de tr�…
DR

Des dizaines de permis de conduire retenus par les gendarmes ce week-end dans les Alpes-Maritimes


Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les gendarmes de l’escadron de sécurité routière des Alpes-Maritimes (EDSR) constatent des records d’excès de vitesse. Ce dernier week-end n’a pas dérogé à la règle avec la rétention de 40 permis de conduire dont vingt-deux pour le délit de “très grand excès de vitesse”.

Durant le week-end, la gendarmerie à procédé à la rétention de quarante permis de conduire dont 22 pour des très grands excès de vitesse sur l’A8 et sur le réseau secondaire.

Le plus marquant est une Mercedes AMG de 476 chevaux contrôlée à 210 km/h au lieu de 110 à hauteur de Mougins sur l’A8.

Dix-huit automobilistes se sont retrouvés sans permis en raison de conduite sous alcool ou stupéfiant. L’un d’eux était en plus à 176 km/h au lieu de 110. Un jeune conducteur a été flashé à 162 au lieu de 110. Lui devra automatiquement repasser son permis de conduire.

Le délit de “très grand excès de vitesse” (plus de 50km/h au-dessus de la vitesse autorisée), est une contravention de 5e classe. Il provoque automatiquement une perte de six points, six mois de suspension administrative du permis de conduire et une convocation au tribunal.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account