loader image

Entre palmiers et fresques peintes par des artistes graffeurs, seize danseurs de hip hop s’affrontent pour un final enlevé, ce samedi à partir de 19h sur la scène en plein air installée dans les somptueux jardins de la villa Rothschild. Un peu plus tôt, les éliminatoires s’étaient déroulées sur le parquet même de la médiathèque Noailles, comme pour donner ses lettres de noblesse à une culture urbaine dont la breakdance sera présente aux J.O. de Paris en 2024.

“Ce festival permet de montrer le meilleur du hip hop à travers nos talents locaux“, souligne Karim Jabari, organisateur de l’évènement qui a débuté vendredi et s’achève aujourd’hui vers 21h, avec le soutien de la Ville. Parmi ces talents, des créateurs de mode dont les “mannequins atypiques” ont présenté les collections lors d’un beau fashion show, tandis que l’espace d’habitude dévolu à la lecture ou à la contemplation a accueilli des sons rap, pop, R’n’B… au fil des artistes qui se sont succédé sur scène. Une buvette, des stands de bijoux et customisation de vêtement complètent ce dispositif dans le respect des lieux, où, une fois n’est pas coutume, le hip hop a pris ses quartiers.

Entrée libre mais avec pass sanitaire obligatoire

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account