loader image

Mardi, il a poussé le bouchon un peu loin alors qu’il circulait à vive allure avec un gyrophare deux-tons sur le toit de sa BMW pour épater ses copains de virée.

Il a été stoppé par une patrouille de vrais policiers municipaux. Il a fini en garde à vue à la caserne Auvare. La perquisition à son domicile niçois s’est révélée fructueuse.

La police nationale y a saisi des drogues de synthèse mais également toute la panoplie du faux policier: gilet pare-balle, fausses cartes professionnelles, uniformes achetés sur Internet, insignes, armes de catégorie C, … A l’issue des investigations, les enquêteurs ont été finalement rassurés. Frédéric se rapprochait davantage d’un chanteur du groupe Village People que d’un caïd grand banditisme.

Jugé en comparution immédiate, ce singulier prévenu a été condamné jeudi soir à huit mois de prison avec sursis avec une période probatoire de deux ans pendant laquelle il est contraint de se soigner et de travailler. Son permis de conduire a été suspendu six mois. Il est interdit de port d’arme pendant cinq ans.

S’il a été reconnu coupable de “mise en danger d’autrui, faux document administratif, usage de stupéfiants, usage irrégulier d’avertisseur réservé aux véhicules d’intérêt général”, il a été en revanche relaxé pour l’usage frauduleux de la qualité de policier et le port d’uniforme puisqu’au moment de son arrestation, il était en… civil.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account