loader image

Elle est de retour sur scène, sur ses deux pieds, comme elle l’a si bien chanté ce jeudi dans la Pinède Gould. Sa voix puissante et tendue pour enflammer le public de Jazz à Juan pour cette soirée à la programmation plus jeune.

Kimberose, c’était un groupe, dont elle s’est aujourd’hui émancipée. Kimberly ose, depuis quelque temps, prendre le devant de la scène, et depuis le redémarrage de la saison, elle a déjà rencontré quelques succès. “Ça fait super plaisir, je suis très contente. Ça fait du bien à l’âme, au moral. J’ai l’impression de retrouver une forme de normalité en retrouvant les gens que j’aime et le public.”

“Des frissons dans le front”

Ce jeudi, la jeune chanteuse originaire de l’Essone, était un peu impressionnée de rencontre le public de la pinède: “Jazz à Juan c’est un événement très respecté, réputé. Je suis vraiment honorée d’avoir été invitée. En plus, le cadre est super, j’ai vraiment beaucoup de chance.”

Sa voix n’a rien à envier aux grandes stars du jazz qui ont foulé la scène, ici. Il faut dire que depuis toute petite, elle a jeté son dévolu sur les représentantes de la puissance. “Lauryn Hill m’a bercée pendant des années. J’écoute encore beaucoup aujourd’hui son album solo, The Miseducation Of Lauryn Hill. Je ne m’en suis jamais lassée. J’ai toujours été une grande fan des grandes voix. J’étais fascinée par Whitney Houston ou Mariah Carey.”

Plus tard, elle s’est davantage intéressée à la subtilité. “En grandissant je me suis intéressée au jazz vocal, et j’ai été vraiment marquée par Billie Holiday. Plus récemment, j’adore ce que fait Lianne La Havas. Quand la musique me touche, je dis que ça me fait des frissons dans le front. Et elle, elle me fait vraiment des frissons dans le front!”

Depuis l’enfance, Kimberly chante pour les autres: “Dans la cour de récré, on me demandait toujours des chansons. J’étais un peu le juke-box.” Aujourd’hui, ce sont ses chansons qu’elle interprète. Des chansons qu’elle écrit avec un souci particulier. “Parfois quand on écoute une chanson, c’est comme si elle parlait de nous. C’est ce que je veux: emmener le public dans mon univers et faire le lien avec le leur.”

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account