Les sites de e-commerce spécialisés dans la beauté ont vu leurs ventes grimper de +43% entre février 2020 et février 2021 selon un récent rapport établi par le service Beauty Expanded View France de The NPD Group.

Le boom des e-retailers spécialisés.

Alors que les mesures de distanciation sociale nées de la crise du Covid-19 ont accéléré les usages digitaux, la beauté online pourrait bien tirer son épingle du jeu. Au terme d’une année 2020 marquée par la fermeture de nombreux points de vente physiques, les grands gagnants du secteur semblent être les acteurs positionnés à 100% en ligne, à l’image de « Beauté privée, Notino et Lookfantastic » comme l’indique l’étude qui souligne également l’essor des marques digital native. Entre février 2020 et février 2021, les sociétés de beauté online ont ainsi vu leurs ventes bondir de +43%, dépassant allègrement la croissance de +10% enregistrée l’année dernière.

L’essor de la beauté en DIY.

Si le digital a boosté l’accessibilité des produits aux consommateurs, il s’est également avéré être un outil-clé pour le domaine de la beauté en do it yourself. Selon le rapport, la confection de soins cosmétiques à domicile a en effet explosé avec le confinement et la fermeture des salons d’esthétique ; une tendance également boostée par la recherche de formulations plus transparentes et la satisfaction du fait maison. Positionnée sur ce créneau, Aroma Zone a ainsi vu ses ventes, au global, grimper de +29% sur la période de 12 mois achevée fin février 2021, signant là sa seconde année consécutive de croissance à deux chiffres.

L’abonnement gagne du terrain.

Parmi les autres tendances pointées du doigt par The NPD Group, on notera également le succès des offres de beauté sur abonnement de type box. Sur la période de 12 mois précédant la fin février 2021, les ventes réalisées par les services d’abonnement/box beauté ont ainsi augmenté de +10% par rapport à la période précédente, avec un panier moyen individuel de 22,11€. « Blissim a maintenu sa position de leader, tandis que des acteurs  comme Nuoo et Big Moustache se sont développés rapidement » indique l’étude.

Si ces trois aspects ne compensent pas les pertes du secteur liées au confinement et aux diverses mesures sanitaires, ils pourraient cependant s’inscrire comme des leviers stratégiques pour les mois à venir. « C’est un excellent signal envoyé par ces entreprises digitales qui insufflent une nouvelle dynamique et deviennent prescriptrices sur l’ensemble du secteur », analyse notamment Mathilde Lion, Expert Beauté Europe chez The NPD Group. « En devançant les tendances, elles cultivent l’engagement et l’enthousiasme de leur clientèle. »

Journal du luxe

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account