Née d’une volonté de promouvoir l’apnée comme art de vie et activité de bien-être accessible à tous, l’école baptisée “Bluenery Academy” et ouverte jusqu’en octobre, propose une méthode d’apprentissage privilégiant des objectifs de sensations, plutôt que la performance, selon un communiqué.

L’apnée a gagné en notoriété en France avec le film à succès “Le Grand Bleu” de Luc Besson en 1988. Depuis, elle “attire de plus en plus d’adeptes cherchant l’évasion, l’apaisement et la maîtrise des émotions qu’elle procure”, relèvent les deux fondateurs, animés par la conviction commune que l’être humain est fondamentalement un être aquatique et que l’apnée permet d’entamer un voyage intérieur.

Outre les entraînements pratiques et des cours théoriques, le cycle de cours, étalé sur deux, trois ou sept jours, inclut des exercices de yoga adaptés, des randonnées palmées et des méditations guidées.

“Le centre propose également des cours particuliers sur mesure pour la clientèle villas, yachting et sportifs de hauts niveaux ainsi que des séances individuelles de photographie sous-marine”, précise le communiqué.

Naturellement profonde, avec jusqu’à 200 mètres de fond par endroits et très abritée, la rade de Villefranche-sur-Mer est un site de prédilection des plongeurs, en apnée ou avec bouteilles, et le berceau des premiers apnéistes modernes.

Guillaume Néry, 38 ans, descendu pour la première fois à 87 m en 2002, est l’auteur de quatre records du monde dont le dernier à 126 m en 2015.

Il n’a plus plongé en Championnats du monde depuis septembre 2015 et les Mondiaux à Chypre où il avait frôlé la mort en raison d’une faute de l’organisation qui l’avait envoyé à 139 m de profondeur quand il pensait descendre à 129 m.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account