Bonjour Jean-Paul,

La saison de l’OGC Nice est loin d’être enthousiasmante, comme l’a si bien résumé notre journaliste Philippe Camps. Que ce soit sous les ordres de Patrick Vieira, jusqu’à début décembre, ou sous ceux d’Adrian Ursea depuis.

Sur le plan du jeu, la différence n’est pas flagrante: on ne s’amuse pas davantage en janvier qu’en novembre devant une prestation du Gym.

Sur le plan des chiffres, la différence est en revanche très visible. Elle est même abyssale. Comptablement parlant, le bilan du champion du monde 1998 cette saison était… deux fois meilleur (ou deux fois moins pire, c’est selon) que celui de son successeur.

Et comme un graphique vaut mieux que 10.000 mots, on préfère finir de vous répondre en chiffres, sachant que Patrick Vieira a dirigé 11 matches cette saison, et Adrian Ursea 8.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account