loader image

Le pass sanitaire obligatoire dans les centres commerciaux azuréens présentant une surface commerciale “utile” supérieure à 20.000m2 à l’épreuve du tribunal administratif de Nice, ce vendredi après-midi. Le président Christophe Tukov, premier conseiller au tribunal administratif de Nice, président de la chambre des urgences, conduira l’audience. “Je rendrai classiquement ma décision en fin de journée”, a-t-il précisé.

Depuis le lundi 16 août, il faut, en effet, être vacciné, présenter un test PCR négatif ou un certificat de rétablissement à la Covid-19 pour entrer à Carrefour TNL et Lingostière à Nice, à Carrefour Antibes, à Auchan à La Trinité, mais aussi à Cap 3000 à Saint-Laurent-du-Var et Géant Casino à Mandelieu.

Ce sont des particuliers représentés par Me Fabien Grech, avocat au barreau de Nice, qui ont décidé de contester devant la justice administrative le décret pris par le préfet des Alpes-Maritimes.

Malgré ses quelque 70.000m2, Polygone Riviera à Cagnes-sur-Mer échappe à l’exigence du pass sanitaire. “Au regard de la législation et de la jurisprudence, Polygone n’est pas considéré comme une seule unité commerciale, mais comme plusieurs qui, prises séparément, n’atteignent pas le seuil des 20.000m2”, avait justifié Philippe Loos, le secrétaire général de la préfecture des Alpes-Maritimes.

NicÉtoile, sur l’avenue Jean-Médecin à Nice, passe aussi entre les gouttes, au motif qu’il affiche une surface inférieure à 20.000m2 à quelques centaines de mètres carrés près.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account