Forcées de s’adapter aux confinements, les marques de luxe privilégient la mode virtuelle. Décryptage dans le BLSTK Replay de cette semaine, contenu de veille stratégique du luxe développé par l’agence BalistikArt.

Cyber-mode.

Face à la crise sanitaire et à l’évolution du digital, les marques de luxe ont dû accélérer l’adoption de nouvelles technologies numériques. La pandémie a peut-être mis fin aux défilés physiques, mais la mode a su s’adapter rapidement en proposant ces mêmes shows dans des espaces virtuels fascinants. Il est intéressant d’observer la façon dont les marques ont pris un virage à 180 degrés vers l’animation afin de contenter cette vague de mode virtuelle.

Entre défilés façon jeux vidéo et mannequins 3D, la mode façonne l’avenir de l’industrie du textile avec des méthodes de conception numérique 3D innovantes. Cette mode 2.0 parle naturellement à la jeune génération et arrive à un moment où les motivations d’achat évoluent.


À l’aise avec le digital, les millennials sont la cible parfaite pour insuffler ce modèle d’industrie plus durable car sans réelle production textile, sans laisser de côté cette créativité sans limites. Le monde de la mode numérique possède un véritable potentiel pour les grandes maisons de couture en étendant l’économie du secteur tout en permettant la création de marques de mode numériques, telles que The Fabricant ou Tribute Brand

Un nouveau récit de mode pour le XXIe siècle.

tribute brand
©Tribute Brand

Les influenceurs fictifs de cette tendance, comme Lil Miquela, ont secoué les derniers looks des défilés avec une dimension totalement différente et une nouvelle vision de l’industrie du textile et de la cyber-mode. C’est notamment le cas de la marque Tribute Band. Prétendant être zéro déchet, les vêtements sont fabriqués à partir de pixels plutôt qu’avec du tissu. Une mode virtuelle sans contact où les vêtements sont disponibles pour tous les genres, tous les sexes et toutes les tailles. L’opportunité créative emmène chaque personne à porter des vêtements inexistants dans la vraie vie physique.

C’est un appât parfait pour Instagram. En effet, le public adopte une personnalité différente sur les plateformes sociales, chacune nécessitant des codes vestimentaires différents et surtout impeccables. L’impossible devient possible et l’espace virtuel devient la principale ressource pour obtenir et créer de nouveaux contenus.

Découvrez aussi : Le nouveau film Inside de Chanel, le nouvel héros Marvel, les conversations authentiques de ClubHouse… Découvrez l’intégralité du BLSTK Replay de la semaine.

Journal du luxe

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account