loader image

La vaccination des soignants, personnels de l’hôpital et des établissements de santé, ainsi que celle des aides à domicile travaillant auprès des personnes vulnérables pourrait bien être obligatoire en octobre. Hier, à l’Auditorium Rainier-III transformé en centre de vaccination et de dépistage covid-19, le ministre d’État Pierre Dartout a expliqué face à la presse locale: “Notre objectif, fixé par le souverain, est d’aboutir à un projet de loi avant les vacances.”

Sur les traces de la France

Le conseiller de gouvernement-ministre des Affaires sociales et la Santé a lancé une concertation auprès du Centre Hospitalier Princesse-Grace, d’IM2S, du Centre cardio-thoracique et des maisons de retraite. Didier Gamerdinger souligne qu’après réflexion, il apparaît “plus cohérent” de prendre en compte l’ensemble du personnel – y compris donc les salariés qui ne sont pas en contact direct avec les malades, notamment parce qu’ils partagent des temps de pause communs avec les soins (repas, pauses cigarettes, etc.).

Le Conseil national devra examiner le texte et fixer une date en vue du vote de la loi, soit lors d’une séance extraordinaire dès septembre, soit à l’ouverture de la session du 1er octobre.

Après l’annonce du président Macron du 12 juillet, sur l’obligation d’être vacciné, pour le personnel soignant, à partir du 15 septembre, et le process législatif français immédiatement enclenché, Monaco marche sur les traces de la France. Selon nos sources, sans attendre la session législative d’automne, le Conseil national fixera une date pour l’examen du projet de loi lors d’une session extraordinaire en septembre.

Pass sanitaire étendu?

D’ici là, d’autres restrictions pourraient être prises par décisions ministérielles, explique le ministre d’État qui ne donne pas, à cette heure, davantage de détail. Dans le prolongement des mesures françaises, on pense notamment à l’extension du pass sanitaire pour les salles de spectacles, les cafés et restaurants…

L’exécutif justifie son action par l’augmentation du taux d’incidence qui est de plus de 150 pour 30.000 habitants. Et même si Monaco a plus de probabilité de détecter des cas positifs à la covid-19 du fait du nombre quatre fois plus important qu’en France de personnes testées, le ministre d’État se dit “très vigilant”.

Et pour lui, “la première bonne réponse à la pandémie c’est naturellement la vaccination.”

Pierre Dartout a donc largement insisté hier sur la nécessité de se faire vacciner pour se protéger soi-même et pour protéger les autres.

24 nouveaux cas révélés mardi soir

Hier soir, vingt-quatre nouveaux cas positifs à la Covid-19 étaient révélés. Portant le bilan sanitaire de la Principauté à 2717 personnes touchées par le coronavirus depuis le début de la crise sanitaire.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account