loader image

Ému d’une journée “riche” à la rencontre des fidèles et des autorités du pays. “Ça a confirmé les bonnes relations entre le Saint-Siège et Monaco”, lance-t-il. Interview.

Votre séjour en Principauté a été jalonné de plusieurs rencontres avec les fidèles catholiques. C’était important pour vous ?

Oui, c’était très important même si c’est difficile de s’exprimer dans une langue différente qui empêche peut-être un dialogue plus direct. Mais écouter c’est important aussi. J’ai été très touché, par exemple, par la question d’une petite fille qui me demandait comment être sûr de sa foi. C’est bon de toucher du doigt ce qui se passe dans l’Église. Au Vatican, certains pensent parfois que nous vivons dans une tour d’Ivoire, ce n’est pas vrai. Ces occasions de partage avec les fidèles sont importantes. Aussi pour pouvoir les encourager. Les gens me confient leurs problèmes, je pars sans pouvoir les résoudre. Mais je viens au nom du Pape pour montrer que nous sommes ensemble.

Quel regard porte le Saint-Siège sur les dernières évolutions sociétales à Monaco, notamment sur les questions de contrat de vie commune et du travail dominical ?

Aujourd’hui, nous assistons à une distanciation entre l’enseignement de l’Église et la société, qui est due à la déchristianisation de la société surtout en Europe qui s’inscrit dans d’autres principes qui ne sont pas les principes de l’Église. Le Saint-Siège suit avec beaucoup d’attention et beaucoup de préoccupation cette évolution et continue à proclamer les valeurs de l’Évangile. Pas pour l’affirmation sèche d’un principe pour un principe mais dans l’optique de la promotion de la dignité de chaque personne. Au niveau local, nous laissons les questions concrètes au dialogue entre l’Église locale et les autorités politiques. À Monaco, vous êtes privilégiés, la religion catholique est la religion de l’État alors il y a un dialogue continu et je crois constructif entre l’évêque et les autorités.

Comment se porte le pape François après ses problèmes de santé ? Envisage-t-il un jour une visite en Principauté ?

Le Pape va bien. Il est rentré au Vatican, pour récupérer mais doit patienter pour se remettre et ne pas revenir trop rapidement au travail. Un voyage à Monaco, c’est difficile à dire. Il a fait des choix, des critères pour les pays qu’il veut visiter, plus périphériques. Peut-être que, peu à peu, il fera des déplacements dans le cœur de l’Europe, en France ou à Monaco. On le souhaite.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account