Un nouveau drame de la route s’est produit dimanche au petit matin.

Une dizaine de sapeurs pompiers sont intervenus peu après 6 heures sur les hauteurs de Mandelieu-la-Napoule, boulevard des Termes (D92), en limite des Alpes-Maritimes et du Var.

À leur arrivée sur place, les secours ont pris en charge le conducteur d’une moto de grosse cylindrée, en arrêt cardiorespiratoire. Malgré les tentatives de réanimation, le jeune homme, un azuréen âgé de 32 ans, est malheureusement décédé.

La police municipale de Mandelieu a coupé la circulation sur cette route durant quelques heures de la matinée tandis que les gendarmes du peloton de Cannes et de Mandelieu procédaient aux premières constatations.

Voiture déportée sur l’autre voie

D’après les premiers éléments, un choc frontal s’est produit entre la moto de la victime qui montait à Tanneron et une voiture qui en descendait.

Si on ignore encore avec précision le niveau des vitesses, les premiers relevés indiquent que la voiture s’était déportée sur la voie du deux-roues au moment du choc. À cet endroit, la route est pourtant large et sans virage.

Partis à pied!

Après l’impact, les trois occupants de la voiture ont abandonné leur véhicule très endommagé par la collision et sont partis à pied dans ce secteur boisé.

Sans porter assistance au motard grièvement blessé.

Ce ne sont d’ailleurs pas eux qui ont alerté les secours mais d’autres usagers de la route arrivés sur les lieux peu après l’accident.

Les auteurs du délit de fuite -originaires des Alpes-Maritimes- ont été activement recherchés toute la journée par plusieurs unités de la compagnie de gendarmerie de Cannes. Sans succès.

Mais le parquet de Grasse est avisé et l’enquête progresse, confiait la gendarmerie dimanche soir.

La brigade de recherche de Cannes est aussi sur le pont pour retrouver les trois fuyards qui devront répondre de leurs actes devant la justice.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account