Marc Maurice Levy rentre très souvent en France, il aime la traversée. Et entre deux allers-retours, il se marie avec… une Alsacienne. On est dans les années 1890-1895, le couple s’installe en Haïti et ses deux enfants, deux garçons, y viennent au monde. Vers 1905-1910, ils décident de rentrer en France et choisissent Toulon pour port d’attache. “Une partie de la famille était installée à Toulon. Le frère de mon arrière arrière-grand-mère était directeur des Dames de France.” Toulon est alors un grand port de commerce, “et je pense, mais c’est une supposition, qu’il avait déjà derrière la tête l’idée de faire du commerce international.”

Ils s’installent donc, et comme il faut bien vivre, décident d’ouvrir un premier atelier de torréfaction, à l’angle de la rue de Lorgues et de la place du Pavé d’amour. Une pharmacie occupe les lieux aujourd’hui. Une boutique de vente au détail est installée quelques mètres plus loin. L’affaire prend rapidement un certain essor.

Au début des années 1930, “mon arrière-grand-père et mon arrrière-grand-oncle décident de la construction de l’usine de 4000mètres carrés qui voit le jour en 1933, avenue Marcel Castié. “C’était, et c’est resté jusque dans les années soixante-dix, explique Boris Touaty, l’usine de torréfaction la plus moderne d’Europe. Tout était entièrement automatisé, on y produisait quarante paquets minutes sur la chaîne d’ensachage par exemple, etc.” La chaîne de production comptait en effet quatre torréfacteurs capables de produire une tonne de café par heure. Plus de deux cents Toulonnais y travaillaient chaque jour.

Une publicité avec Les Frères ennemis

“À l’époque, ajoute encore l’héritier des Cafés Maurice, ils torréfiaient 10.000 tonnes de café par an, c’est plus que certaines marques aujourd’hui en France.” De père en fils, l’entreprise s’est aussi développée grâce à de vraies campagnes de communication.

“Cafés Maurice est la première entreprise à avoir réalisé une publicité télévisée…”, assure Boris Touaty. Mise en scène par Pierre Tchernia avec, en vedette, Les Frères ennemis, la pub est produite par Pierre Bellemare qui, d’ailleurs, signe la préface du livre.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account