Mis à jour le 13/03/2021 à 21:56

Publié le 13/03/2021 à 21:53

Le palais de justice de Nice.
Photo Eric Ottino

Peine aggravée en appel aux assises à Nice pour le violeur d’une mineure


Ali Deffas, 29 ans, faisait partie d’un trio d’agresseurs qui avait fait vivre un véritable calvaire à une fille mineure en rupture avec sa famille et très vulnérable.

Séquestrée, elle avait été contrainte à se prostituer et avait été violée par trois hommes qui l’exploitaient. Condamnés en première instance par la cour d’assises des Bouches-du-Rhône chacun à dix ans d’emprisonnement, seul Ali Deffas avait fait appel.

Il contestait farouchement les accusations de viol. Mal lui en a pris. La cour d’assises des Alpes-Maritimes a aggravé la sanction. Alors que l’avocate générale avait requis douze ans de prison, la cour et les jurés viennent de lui infliger quinze ans de réclusion criminelle.

Pour la seconde fois, ce mécanicien automobile a été reconnu coupable de séquestration arbitraire, de viol, de violences avec arme ayant entraîné une interruption temporaire de travail de plus de huit jours, de proxénétisme sur mineur de 15 à 18 ans.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account