Déjà victorieuse mardi lors du match 1 à Monaco (89-87), la Roca Team a donc remporté cette finale 2-0 et à chaque fois, tout s’est joué dans les derniers instants.

Cette fois, il restait à peine dix secondes à jouer lorsque J.J. O’Brien a sorti un move de très haut niveau dans la raquette, un panier 2+1 avec la faute et le lancer-franc réussi qui permettait à la Roca Team de reprendre l’avantage (84-83).

La star US de Kazan, Jamar Smith, brusquement bouillante dans le money-time (6 points d’affilée), prenait la responsabilité du dernier shoot à 3-pts, mais le ballon ne rentrait pas.

Marcos Knight, encore héroïque, captait le dernier rebond et obtenait deux lancers qu’il convertissait (86-83). Il ne restait plus que 3 secondes au Kazan Hall et plus aucun temps-mort pour les coachs…

Sans surprise, Jamar Smith tentait le shoot de la dernière chance pour Kazan, mais serré de très près, il ne pouvait atteindre la cible et la Roca Team pouvait laisser éclater son bonheur immense.

Au cours de ce match 2, le combat a encore été d’une rare intensité, les deux équipes se rendant coup pour coup. Un scénario digne d’un thriller qui a mis les nerfs de tous les fans de la Roca Team à rude épreuve.

Le super héros J.J. O’Brien a été accompagné dans son œuvre par un Rob Gray une fois encore étincelant d’adresse, nommé MVP de la finale (25 points) et qui a posé des problèmes insolubles à la défense russe.

Marcos Knight a laissé une feuille de stats complètement folle, avec 14 points, 12 rebonds, 4 passes et 23 d’éval. Du haut de son 1,88m, il a été le cauchemar de l’ogre russe.

L’AS Monaco a encore une fois été portée par son formidable groupe. Une équipe limitée dans les rotations mais qui a prouvé tout au long de sa campagne européenne un cœur à l’ouvrage tout simplement époustouflant.

“Je n’arrive pas à réaliser, a lancé coach Mitrovic à chaud. Les garçons ont été exceptionnels.” “Je suis aux anges”, a clamé Rob Gray. “J’ai maintenant hâte de rentrer à Monaco et célébrer ce titre et partager avec les fans. C’est énorme pour le club.”

À Kazan, Basket Hall Kazan, Monaco bat Kazan 86-83 (24-26, 24-21, 18-20, 20-16)

Kazan: 30 tirs sur 65 (6/26 à 3 points), 17 LF sur 21, 32 rebonds (Brown, 10), 14 passes décisives (Theodore 6), 3 interceptions, 10 balles perdues, 4 contres

La marque: Brown 16, Theodore 15, Canaan 11, Smith 10, White 9, Klimenko 6, Wolters 5, Uzinskii 5, Antipov 3, Holland 3, Zhbanov.

Monaco: 30 tirs sur 64 (9/20 à 3 points), 17 LF sur 26, 30 rebonds (Knight 12), 11 passes décisives (Bost et Knight 4), 3 interceptions, 7 balles perdues, 3 contres

La marque: Gray 25, O’Brien 16, Bost 14, Knight 14, Lessort 8, Yeguete 7, Ndoye 2, Demahis, Choupas

“Qui l’eut cru en début de saison?”

Coach Zvezdan Mitrovic: “Peut-être que demain j’arriverai à mieux vous parler… C’est dur de réaliser, je suis un peu sous le choc et en même temps je ressens un très grand bonheur. Mes joueurs ont été géniaux, ils ont tout donné, vraiment tout. C’est un trophée tout simplement fabuleux pour le club”.

Dee Bost (capitaine): “Qui l’eut cru en début de saison? Vous savez quoi, personne (rires)! Mais on l’a tellement voulu, ce trophée. C’est un moment tellement spécial, je suis si fier de mon équipe”.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account