Fermer les écoles en avançant les vacances? Étendre les mesures de freinage à d’autres départements? Face aux critiques sur sa stratégie anti-Covid avec plus de 5.000 patients “en soins critiques”, Emmanuel Macron prendra la parole mercredi à 20h pour énoncer ses choix. En attendant son allocution, de plus en plus de voix s’élèvent pour demander la fermeture des écoles. On récapitule. 

Les enfants jouent “un rôle très important” pour le Pr Flahault

Les écoles sont un “des lieux majeurs de la contamination” à la Covid-19, estime le Pr Antoine Flahault, directeur de l’Institut de santé globale de l’université de Genève, qui préconise leur fermeture dans le cadre d’un confinement “strict” de la France.

Selon le Pr Flahault, les enfants “jouent un rôle très important” dans “toutes les maladies virales respiratoires”. “Il y a beaucoup de promiscuité, ils sont dans des salles pas très ventilées, les gestes barrière sont plus compliqués pour eux à mettre en œuvre”.

Interrogé sur les mesures fortes qu’il préconise, le Pr Flahault a souligné: “On ferme les écoles et on confine l’ensemble du pays de façon assez stricte”. “Ça refonctionnerait”, a-t-il projeté, “ce serait la mesure la plus efficace pour aller le plus rapidement possible vers la décrue”.

L’ordre des médecins réclame “un vrai confinement”

De son côté, le conseil national de l’Ordre des médecins réclame un “vrai reconfinement partout où c’est nécessaire”, car la France a selon lui “perdu le contrôle de l’épidémie” de Covid-19.

“Les patients de plus en plus jeunes, la contamination dans les écoles sont autant d’indicateurs marquants de cette dégradation continue de la situation depuis plusieurs semaines”, selon Patrick Bouet, le président du Conseil de l’Ordre. 

“Chacun se doit de faire passer l’impératif sanitaire avant tout autre et de prendre en compte cette nouvelle donne: le virus est en train de gagner”, a-t-il poursuivi. 

La maire de Paris favorable à une fermeture…

Pour la maire de Paris, Anne Hidalgo, la fermeture des écoles est devenue une mesure essentielle à prendre. “Il y a besoin de prendre une mesure qui freine”, a-t-elle confié sur BFM et RMC. “Je pense que les écoles doivent être fermées car c’est une désorganisation très grande aujourd’hui”. Elle a reconnu qu’une fermeture anticipée des écoles, avec des parents obligés de garder les enfants à la maison, serait “encore un coup très très dur pour l’économie, pour beaucoup de personnes”.

Sa solution? Accélérer le télétravail et la vaccination “car on n’est pas encore au maximum de ce que l’on peut faire”. 

… comme Marine Le Pen

Marine Le Pen est sur la même longueur d’onde. Pour la présidente du RN, le gouvernement “ne peut plus faire autrement” que de fermer les écoles. 

“Le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer le dit lui-même: à chaque fois qu’il y aura un cas, on fermera les classes, par conséquent toutes les classes vont fermer”, a-t-elle estimé. 

“Autant avancer la date des vacances, peut-être pour créer une forme de vide sanitaire, plutôt que d’attendre que les classes ferment les unes après les autres”, a-t-elle conclu.

Un collectif d’enseignants: “Cela devient urgent”

Le collectif d’enseignants baptisé “Stylos rouges” – qui a déposé plainte pour “mise en danger de la vie d’autrui” contre le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer – estime lui aussi qu’il est urgent de fermer les écoles. 

“Les enfants répandent le virus et les écoles sont des clusters, c’est acté. On aurait voulu que les écoles ne ferment pas, mais maintenant on n’a pas le choix”, a déclaré Nicolas Glière, porte-parole du collectif qui revendique 74.200 membres, enseignants et personnels de l’éducation. 

“La fermeture des classes pour quelques semaines ne tue personne, au contraire (des) mensonges (du ministre)”, a dénoncé ce collectif dans un message adressé à l’AFP, regrettant que les mesures “molles” du gouvernement. 

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account