Mis à jour le 01/04/2021 à 11:28

Publié le 01/04/2021 à 11:30

Comme chaque 1er avril, le canon a retenti une heure plus tôt.
Photo Ph. B.

Pourquoi le fameux coup de canon a été tiré avec (beaucoup) d’avance à Nice ce jeudi


Quand la tradition est bousculée par… une tradition.

Mais non, il n’est pas midi. Pourtant le canon vient de tonner. Sauf qu’il est 11h23. C’est quoi ce truc encore?

Juste un poisson d’avril. Celui que Philippe Arnello, tireur du traditionnel canon chaque jour sur la colline du Château, fait chaque année le 1er avril aux Niçoises et aux Niçois, habitués au coup de tonnerre indiquant qu’il est l’heure de mettre les pieds sous la table.

Bravo Philippe pour ce respect d’une tradition, hélas, en voie de disparition! Il faudra attendre encore une petite heure pour aller déguster un bon poisson farci de plaisanterie…

À la mi-journée, on n’avait cependant toujours pas de nouvelles des services municipaux, qui se sont fait une spécialité de surprendre les Niçois le 1er avril. 

En 2018, les célèbres chaises bleues de la Prom’ avaient cédé la place à de banals sièges jaunes.

En 2017, une enquête avait été ouverte après l’inquiétante disparition de la structure #ILoveNice de Rauba Capeù.

Et en 2016, des pointus s’étaient échoués un peu partout en ville.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account