loader image

“Depuis 4 ans, nous œuvrons pour une juste taxation des multinationales et des géants du numérique. L’accord fiscal trouvé à l’OCDE est historique. Toute entreprise multinationale devra payer au minimum 15% d’impôt. C’est une avancée majeure pour la justice fiscale”, a tweeté le président français, au lendemain de l’annonce de cet accord par l’OCDE, après les ralliements de l’Irlande, l’Estonie et de la Hongrie.

Ces 136 pays, qui représentent 90% du PIB mondial, vont pouvoir dégager environ 150 milliards d’euros de recettes supplémentaires grâce à cet impôt minimum à partir de 2023.

Le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire a déjà indiqué vouloir traduire cet accord en acte juridique lors de la présidence française de l’Union européenne, au premier semestre 2022.

Des ONG et certains économistes l’ont cependant jugé insuffisamment ambitieux, et porteur d’inégalités entre pays riches et en développement. D’après Oxfam, les pays les plus pauvres récupèreront moins de 3% des recettes fiscales supplémentaires.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account