loader image

Voyage en Afrique : le futur du tourisme de luxe ?

Loin de la hype de Dubaï.

The pride of Africa est considéré comme le train le plus luxueux du monde. Depuis 1989, il sillonne l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, la Zambie, la Namibie, la Tanzanie, le Botswana et l’Angola. Exploité par la compagnie sud-africaine Rovos Rails, il est composé de voitures anciennes rénovées dont certaines datent des années 30. Ce cachet vintage attire de nombreux touristes exigeants et fortunés. Des espaces ont été aménagés pour admirer la vue dans un confort grand luxe avec fauteuils moelleux et champagne. Des dîners formels sont organisés chaque soir. Au programme, tenues de soirée exigées et dégustation de vins sud-africain. De grands chefs s’organisent pour préparer des plats à 60 km/h. La cuisine mêle délices locaux et légumes de saison. Chaque escale offre une opportunité de visites incroyables. Que vous soyez en quête de farniente, de sensations fortes ou de repos, loin de la hype de Dubaï, vous serez conquis. Les chutes Victoria au Zimbabwe, la station balnéaire Swakopmund en Namibie, le désert Karoo et la Spionkop Game Reserve en Afrique du Sud, la liste des sites à voir durant votre séjour à bord de ce train africain est très riche. De nombreuses villes d’Afrique offrent des perspectives d’évasions inattendues. Pour les amateurs de voyages sédentaires, c’est en dehors de la saison des pluies communément appelé l’hivernage, entre septembre et juin, qu’il faut envisager un séjour en Afrique de l’Ouest.

©Roland Jalkh

Le Yokan Lodge est un lieu idéal pour un dépaysement total au sud de Dakar, dans le village Palmarin. La décoration et l’architecture du lieu se veulent minimalistes faites de bois brut et de pierre de roche qui se marient naturellement avec les tissus d’artisanat local. Cet hôtel a été réalisé avec une volonté de préserver et de valoriser les savoir-faire et les matériaux de la région. Entre les plages de sables blancs et les forêts de mangroves caractéristiques du Sénégal, cet espace représente la modernité africaine. Chaque détail a été soigné pour offrir l’expérience de l’hospitalité sénégalaise aux vacanciers. L’élite africaine privée de voyages à l’extérieur à cause de la pandémie a (re)découvert les charmes des escapades dans le continent aux 54 pays. L’hôtel affiche donc complet malgré le contexte inédit et a pu séduire une catégorie de voyageurs qui reviennent plusieurs fois par an pour s’offrir ce luxe en pleine nature.

Influenceurs, nouveaux ambassadeurs du tourisme en Afrique.

Pour qui s’intéresse au tourisme en Afrique, il est difficile de trouver un palmarès des hôtels de luxe. En effet, la promotion de ces lieux exclusifs passe par des chemins détournés. Le bouche à oreille reste encore le moyen le plus sûr de recommander un lieu à des proches. N’en déplaise à Google, certains d’entre nous ne souhaitent pas afficher publiquement leur avis en ligne. Il convient donc de mener une véritable enquête pour trouver l’endroit idéal. Il y a de belles opportunités de séjour quand on est à la recherche d’une expérience de vie authentique loin de la notoriété de certaines villes marketées pour développer un tourisme de masse.

Et, ce sont les influenceurs d’Instagram qui jouent le rôle d’ambassadeurs pour promouvoir les lieux d’exception du continent. Salima Jenkins plus connue sous le pseudo Sally a diffusé sur sa chaîne Youtube aux 544000 abonnés, deux reportages consacrés à ses voyages au Sénégal et en Côte d’Ivoire. Les deux vidéos cumulent près d’un million de vues quelques jours après la diffusion de la seconde. L’engouement pour ce type de contenu est impressionnant. La ligne éditoriale est claire. Il s’agit de proposer de nouvelles histoires africaines à travers des documentaires qui mêlent interviews et vlogs. Loin des clichés habituels sur l’Afrique, Sally nous invite à questionner notre propre vision du continent. Pourquoi avons-nous du mal à imaginer Abidjan ou Dakar comme des destinations idéales pour un voyage grand luxe ? Ces contenus donnent des preuves par l’image, ce dont beaucoup ont besoin pour envisager leurs prochaines vacances sur le continent.

Opérations de séduction des vacanciers.

Nous avons peine à l’admettre mais notre perspective de l’Afrique s’est forgée à travers les chaînes d’information continue qui se concentrent sur des faits de guerre, d’épidémie et de situations économiques catastrophiques. Le gouvernement du Rwanda mène une politique active de promotion du tourisme. Le club de football PSG est partenaire officiel du pays depuis 2019. La mention “Visit Rwanda” sur le maillot des joueurs du club a récemment fait le tour du monde avec l’arrivée de Messi à Paris. L’industrie du tourisme s’organise et sollicite des influenceurs pour raconter de nouvelles histoires de voyages. Des créateurs de contenus en quête de concepts originaux pour captiver leur audience s’intéressent au tourisme en Afrique. Il y a une volonté de bousculer les idées reçues.

Adama Ndiaye connu sous le pseudo Adama Paris, serial entrepreneure dans le domaine de la mode, nous fait découvrir des décors somptueux sur son compte instagram avec le hashtag #travelwithadama. Zanzibar, Mozambique, Sénégal, Kenya, elle dévoile les bonnes adresses à visiter avec un goût prononcé pour les lieux de prestige. Quant à Sandy Abena, la fondatrice d’Abenafrica une plateforme de promotion de la culture Afro, elle a entrepris de visiter 10 pays d’Afrique en 10 mois. Elle diffuse un contenu inédit sur son compte Instagram à travers des “reels” qui enregistrent en moyenne 90 000 vues. Trop souvent, le voyage en Afrique est présenté comme un retour aux sources dans la savane à la découverte des animaux sauvages ou comme un séjour humanitaire pour venir en aide aux populations locales. Associer l’Afrique au tourisme de luxe est un concept nouveau qui fait son chemin depuis quelques années. Le président du Ghana a entamé une vaste campagne de séduction de touristes afro-descendants intitulée “The Year of The Return”.

Des célébrités américaines et britanniques viennent découvrir Accra et partager leur expérience sur les réseaux sociaux. Il s’agit de proposer une expérience initiatique et pédagogique à des afro-descendants en réflexion sur leur identité et sur l’histoire du continent. Le présentateur de télévision Steve Harvey, l’acteur Idris Elba ou le mannequin Naomi Campbell et beaucoup d’autres contribuent à créer un nouveau storytelling du tourisme en Afrique. Parmi les acteurs de ce renouveau, on peut également compter Jeremy Austin, un créateur de contenu spécialisé dans les voyages de luxe. Il a récemment séjourné en Namibie et en Afrique du Sud. Il a publié des photos et des vidéos à couper le souffle sur son compte Instagram aux 633 000 abonnés. Plus d’excuses désormais pour organiser votre prochain voyage sur la Terre Mère, les sources d’inspirations ne manquent pas.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account