loader image

Même son de cloche à sa Fondation ce mardi matin où on décrit la pensionnaire de la Madrague comme “trop dévastée” pour réagir à cette nouvelle disparition d’un acteur qui représente tout un pan de sa jeunesse.

Un message devrait pourtant parvenir en cours de journée est-il précisé alors que, lundi, la FBB saluait celui qui en 2002 adopta sa petite chienne Corail puis en 2012 Chipie via la structure parisienne de Brigitte Bardot.

De leurs essais pour le film “La Vérité” d’Henri-Georges Clouzot, 1960, à ces derniers mois leur amitié est demeurée vivace. Retour sur l’une de leur dernière rencontre à Saint-Tropez…

Visite enjouée chez B.B.

Il fallait être une petite souris née sous les bons auspices de la Fondation Brigitte Bardot pour assister en juin 2015 à la rencontre BB-Bébel.

C’est à bord d’un carrosse décapotable que Jean-Paul Belmondo avait franchi ce jour-là les grilles du portail de la Garrigue, “l’autre” demeure tropézienne de Brigitte.

Les retrouvailles avaient été chaleureuses, même si ces deux monstres sacrés ne se sont jamais réellement quittés au fil des décennies.

Scène d’amour ratée

Si leurs routes se sont croisées plusieurs fois, elles n’ont jamais convergé sur grand écran.

Les univers Bardot et Belmondo sont entrés en collision lors d’une audition en 1960. Henri-Georges Clouzot cherchait alors son partenaire pour le film La Vérité.

“Clouzot me fit jouer la même scène d’amour pendant une journée complète. Hugues Aufray, Gérard Blain, Marc Michel, Jean-Pierre Cassel, Sami Frey et… Jean-Paul Belmondo ont défilé. Le cœur de Jean-Paul battait fort contre moi, mail il était trop sûr de lui. C’est finalement Sami Frey qui fut choisi, ce que Jean-Paul, rétrospectivement, approuva. Il ne sentait pas ce rôle de chef d’orchestre”, raconte Brigitte.

Complices de toujours

Leur chemin se croisa à nouveau sur un plateau bien spécial. Celui du Gala de l’Union des artistes en avril 1970 au Cirque d’Hiver. Brigitte le présidait en costume blanc à queue-de-pie.

Une complicité était née. Elle se concrétisera à Paris en 2002 pour le Noël des animaux organisé par la Fondation Bardot.

“Jean-Paul adopta même une petite chienne, Corail. Son fils Paul aussi”, se souvient Brigitte. “En fait, une autre chose nous rapproche, ce sont ses cannes et mes béquilles… C’est pour rire! Je l’adore et ça, c’est pour de vrai! Personne ne pourra lui succéder. Il est unique et je l’aime de tout mon cœur”, jurait-elle a posteriori de cette rencontre tropézienne où les compères avaient beaucoup ri.

Retour en “cascade”…

Las, le retour devait être plus mouvementé… Victime d’une crevaison sur l’autoroute A8 à hauteur de Fréjus dans le sens Nice/Aix-en-Provence, son véhicule s’était alors déporté avant de heurter la glissière de sécurité, provoquant également la collision sans gravité de deux poids lourds.

Au final, pas de blessés, mais juste de la tôle froissée pour la Bentley. Bref, un épisode digne d’une cascade de l’As des As!

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account