Mis à jour le 17/05/2021 à 21:50

Publié le 17/05/2021 à 21:29

Une femme interpellée en plein trafic de médicaments près de Nice-Etoile


Christelle 52 ans, lourd passé de toxicomane, avait de nombreux clients autour d’elle, vendredi, derrière la galerie Nice-Etoile. L’attroupement a attiré l’attention d’une patrouille de la police municipale.

Christelle avait stoppé sa trottinette pour vendre des médicaments (Ritaline, Skenan, Subutex…) obtenus grâce à des ordonnances rédigées par des médecins pas toujours très regardants.

Lors d’une perquisition à son domicile, route de Turin, les enquêteurs découvriront également de grande quantité de méthadone (un produit de substitution aux opiacés) et d’autres ordonnances suspectes..

Jugée en comparution immédiate ce lundi pour trafic de psychotropes, Christelle défendue par Me Isabelle Pignard, a été reconnue coupable.

Le procureur Thibault Rossignol avait requis un an de prison dont six mois ferme à exécuter immédiatement. “Cette affaire illustre tout le drame de ces produits destinés à soigner mais qui sont malheureusement détournés pour alimenter un trafic”, avait souligné le magistrat.

Le tribunal s’est montré plus clément en n’envoyant pas Christelle en détention. Cette mère de famille a été condamnée à un an de prison dont huit mois sursis probatoire pendant deux ans. Elle a l’obligation de se soigner sous peine d’être immédiatement incarcérée.

 

 

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account