Près d’une semaine après l’incendie survenu à la station d’épuration, on aurait pu penser que les choses rentraient dans l’ordre à Saint-Laurent-du-Var. Dans la nuit du mercredi 14 au jeudi 15 juillet, les flammes avaient endommagé une armoire électrique entraînant une panne sur le site. L’eau de la mer était, par conséquent, devenue trop polluée. Le temps a fait son œuvre.

Des baigneurs à l’eau

Depuis ce mardi, les baigneurs peuvent de nouveau profiter de la grande bleue.

Le problème? Une plage fait de la résistance. Bien malgré elle. Si les analyses réalisées ces derniers jours témoignent d’une amélioration de la qualité de l’eau, l’accès à la baignade du côté de la plage Landsberg reste impossible. Interdit, même. Et ce pour tout le reste de l’année.

Une pollution encore trop élevée? Oui, mais la nouvelle ne date pas de ces derniers jours, à en croire la Ville. “La plage Landsberg est interdite à la baignade toute l’année.”

Une information valable depuis deux ans, à la suite d’une décision prise par l’Agence régionale de santé (ARS) à l’époque,  toujours, selon la Ville.

Si une fermeture de l’espace situé entre Cap 3000 et la promenade des Flots Bleus avait bien été annoncé l’été dernier en raison de la prolifération d’une bactérie, il n’avait, semble-t-il, pas été question de fermeture annuelle à cette époque.

Hier après-midi, quelques baigneurs profitaient en tout cas du soleil pour se jeter à l’eau. Si quelques discrètes affichettes indiquaient bien l’interdiction de la baignade à cet endroit, le drapeau vert flottait à nouveau dans le ciel et le sauveteur était installé à son poste pour jouer son rôle. Difficile d’y voir clair dans ce flou ambiant…

Contactée ce mardi, l’ARS s’est donnée 24 heures pour faire le point sur le dossier et confirmer (ou infirmer) l’information.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account