loader image

“Cest une initiative des pompiers de Lantosque. C’est moi-même qui l’ai dessinée, livre le chef de centre des pompiers de la commune de la Vésubie, Philippe Thaon. Elle symbolise la simplicité et les valeurs de Loïc et Bruno.”

C’est en fait un mémorial, en hommage aux deux pompiers disparus lors de la tempête Alex le 2 octobre 2020: Bruno Kohlhuber et Loïc Millo.

La stèle a été installée en juillet sur la route de Vésubie, à l’entrée de La Bollène-Vésubie, “à 50m de l’endroit même où ils sont tombés”, précise le gradé.

Découverte plus tôt que prévu

“Elle était couverte en attendant une inauguration officielle mais quelqu’un l’a découverte, raconte Philippe Thaon. Depuis, les gens y ont déposé des fleurs alors on ne veut pas la recouvrir.” Une cérémonie officielle doit bien avoir lieu mais n’a pas encore été annoncée.

La stèle, bénie en l’église de Saint-Martin-Vésubie lors de la Sainte-Barbe (patronne des sapeurs pompiers en France), a été “fabriquée l’année dernière”, poursuit le chef des pompiers de Lantosque.

Toutes les casernes de la vallée de la Vésubie ont été invitées à participer à “un pot commun” pour payer les matériaux et le ferronnier d’art de La Gaude qui a réalisé l’œuvre.

“Quand je lui ai demandé la facture il a refusé, se rappelle Philippe Thaon. Il nous a dit qu’il le faisait gratuitement parce qu’il avait beaucoup de respect pour les pompiers.” Un bienfaiteur qui souhaite “rester anonyme”.

Quant aux pierres qui forment une partie de la structure: “Elles viennent de chaque vallon de la Vésubie qui a débordé. Elles ont chacune un grain particulier.”

La maire souhaitait un mémorial discret

La maire de La Bollène-Vésubie est “à 100% derrière le projet”. Martine Barengo-Ferrier, qui se trouvait “juste derrière les pompiers qui ont été emportés par les flots”, trouve “bien normal qu’il existe un endroit de recueillement”.

Assurée par les pompiers que les familles avaient validé cette initiative, l’édile souhaitait que ce ne soit pas quelque chose de “monumental”, “car cela reste l’entrée de la commune et une route touristique.”

Par ailleurs, “à l’automne ou au printemps”, un rond-point sera construit à cet endroit. Il faudra donc déplacer la stèle et la maire souhaite qu’elle soit intégrée au futur giratoire, ce que Philippe Thaon avait déjà envisagé. “On se tient prêt”, anticipe le pompier.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account