Ainsi, par un communiqué affiché à l’entrée de l’hôtel Le Sube, la direction indique que le bar est provisoirement fermé depuis ce mardi, et ce jusqu’au 27 juillet. C’est le cas également du restaurant d’un hôtel, le Beef Bar à Lou Pinet. Le manager a choisi “de fermer jusqu’à samedi par mesures de prévention et d’anticipation” après la découverte de cas suspects.

Le Caprice des Deux, institution gastronomique de la rue du Portail neuf, a lui aussi fermé ses portes depuis ce mardi à cause de deux suspicions. Le restaurant a prévu de rouvrir samedi, les derniers tests étant négatifs.

Objet de rumeurs insistantes, le restaurant Kinugawa assure que sa fermeture de mardi et mercredi soir était avant tout préventive. Afin de permettre la suite de cette saison très compliquée, l’établissement a mené une batterie de tests avant de reprendre le service ce mercredi soir.

Idem, au restaurant italien Cucina du Byblos: “On a effectivement fermé deux jours afin de tester tout le personnel, confirme le directeur Christophe Chauvin. Selon une procédure définie avec notre responsable Covid au sein de l’hôtel, on préfère prévenir plutôt que de se retrouver face à une flambée de cas”, qui serait préjudiciable à l’image de cet hôtel de luxe.

Ce qui n’empêche pas certains professionnels de la restauration et de l’hôtellerie de s’étonner du comportement présumé de confrères. “Il y en a qui n’assument pas leurs responsabilités”, déplorent-ils inquiets, en découvrant le nouveau taux d’incidence pour 100.000 habitants: 900 dans la presqu’île de Saint-Tropez contre 104 dans le département.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account