D’après les chiffres du ministère de l’Intérieur, quelque 121.500 vols de véhicules ont été enregistrés en 2020, “mais malgré le confinement, on reste sur un vol en moyenne toutes les quatre minutes”, note Jérôme Arnac, le directeur marketing de Coyote Secure, dont les équipes sont toujours sollicitées une demi-douzaine de fois par jour par des clients victimes de vols.

Certes, les faits ont baissé de moitié en période de confinement, mais l’entreprise a remarqué des rebonds en sortie des mesures sanitaires, au mois de juillet et plus encore en septembre, où les vols ont bondi de 70%. “Un record”, d’après Coyote.

Avec 3,9 vols pour 1.000 véhicules équipés d’une balise en 2020, Paca en deuxième position des régions les plus touchées (selon le ministère de l’Intérieur, 15.246 vols ont été déclarés volés dans la région), derrière l’Île-de-France (5,9 pour 1.000) et devant les Hauts-de-France (3,7).

Les particuliers demeurent les plus touchés (62,5% des vols), loin devant les professionnels (16,7%), même si des véhicules parfois insolites sont la cible des malfaiteurs: engins agricoles ou de chantier demeurent très prisés.

Mais ce sont les SUV, ces 4×4 urbains, stars des ventes, qui demeurent les cibles privilégiées des voleurs, tandis que 20,8% des vols concernent des deux-roues (en moyenne, 1 scooter sur 10 est volé).

“On a constaté cette année une montée des marques françaises, avec des modèles très prisés par les automobilistes qui le sont tout autant par les malfaiteurs”, observe-t-on chez Coyote.

Même de modestes citadines suscitent l’appétit des voleurs, mais si les SUV sont “exfiltrés” à l’étranger pour être revendus dans les pays de l’Est ou en Afrique, les voitures plus modestes sont, elles, plutôt dérobées pour leurs pièces détachées.

En Paca, environ un millier de véhicules équipés d’une balise coyote ont été volés en 2020, mais du fait du mouchard, près de 98% d’entre eux ont pu être retrouvés dans les 48h. Lorsque les détectives de la société se déplacent, il n’est d’ailleurs pas rare, de retrouver plusieurs autres véhicules volés, notamment sur le port de Marseille, “c’est le moment où les malfaiteurs regroupent les véhicules pour les exporter”, relève Jérôme Arnac.

Particularité régionale, si comme partout, 80% des vols ont été réalisés par des moyens électroniques, dans 12,5% des cas en Paca, ces vols ont eu lieu au domicile des victimes.

“C’est deux fois plus qu’ailleurs”, relève-t-on chez Coyote, mais on n’a pas vraiment d’explication pour ça.

New Report

Close

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

Create Account